LES NUISIBLES

Rats

RAT BRUNS- RATTUS NORVEGICUS ​ ​ ​

Rat Brun, Rat d'égoût                                   Déjections de rats

Le Rat Brun est l'espèce de rats la plus courante dans la moitié Nord de la France. ​ ​

Points clefs pour l'identifier et comprendre son mode de vie :

  • Il a la queue plus courte que son corps - Durée de vie moyenne : 1 an
  • Excréments en forme et taille de noyau d'olive
  • Il boit jusqu'à 7 fois son poids en eau par jour : un rat vit donc toujours près d'un point d'eau
  • Il vit normalement dans des terriers en extérieur des locaux. Mais il s'adapte aux conditions qu'il trouve, et peut nidifier à l'intérieur. - Il est méfiant et n'aime pas la nouveauté : le Rats vit dans une société très organisée, et ce sont les plus faibles qui testent les nouvelles sources de nourriture. ​ ​

Modes de traitements et prévention

  • Travaux d'herméticité pour éviter les intrusions accidentelles depuis l'extérieur
  • Limiter les sources d'eau - Traitement classique par appâts à base d'anti coagulants
  • Traitements alternatifs non chimiques (privilégiés par AJIREO) par piégeage mécanique

Souris

SOURIS-Mus Musculus ​

Biologie de la souris

​ La souris est extrêmement présente en Ile de France, et dans les grandes métropoles Françaises. ​

Elle e beaucoup proliféré ces dernières années, à la faveur de la densité démographique, et des nouveaux modes de contruction et rénovation avec les doublages en placo-platre. ​

POINTS CLEFS

  • Déjections en forme et taille de grains de riz
  • Elle n'a pas besoin de beaucoup d'eau (elle peut se contenter de ce qu'elle trouve dans ses aliments)
  • Omnivore, elle se nourrit de ce qu'elle trouve
  • Durée de vie moyenne : 1 an
  • Elle ne vit pas à l'extérieur : elle niche à l'intérieur des locaux (cloisons, isolants, stockage...)
  • Elle peut passer ans un trou de la taille d'un stylo ​

MODES DE TRAITEMENT ET PREVENTION

  • Maintien des locaux dans un bon état de propreté
  • Stocker autant que possible la nourriture dans contenants, placards.. bien fermés.
  • Faire la chasse aux petits trous divers qui donnent dans les cloisons, qui constituent autant de refuges potentiels pour les souris
  • Traitement par appâts à base d'anticoagulant
  • Traitement alternatif (privilégié par AJIR) par capture mécanique

Blattes (ou Cafards)

Blatte Germanique

BLATTES GERMANIQUES (Blatella Germanica) ​

C'est la blatte la plus fréquente dans le nord de la France. ​

On la trouve régulièrement dans les appartements, les restaurants, les vestiaires, les cuisines..... ​

POINTS CLEFS, TRAITEMENT ET PREVENTION ​ Pour nidifier, la blatte germanique va rechercher les conditions suivantes : ​ - Endroit sombre (elle craint la lumière) - Source de nourriture - Humidité - Chaleur -

Elle se reproduit très rapidement (cycle de 3 semaines, plusieurs centaines d'individus) ​

Prévention : nettoyage régulier, même des zones plus difficilement accessibles (moteurs de réfrigérateur, boitiers électriques...) ​

Traitement : ​ Le plus efficace et respectueux de l'environnement dans la très grande majorité des cas est le traitement au gel insecticide. Il est privilégié par AJIREO, car s'il contient les pesticides chimique, la quantité est très faible, le poids contenu limite les émissions de CO2 pendant le transport et l'efficacité est élevée.

Punaises des Lits

       

Punaise des lits

 

 

 

                                         

 Espèce : Cimex lectularius.

Généralités : Les punaises des lits sont originaire d’Asie. Elles sont apparues en France au 17ème siècle, mais surtout après la Coupe du Monde 98. ​ Apparences :

- Elles ont une forme ovale et sont de couleur brun-ocre.

- Taille de 4 à 5mm, corps très plat, appareil buccal type piqueur-suceur.

- Développement : (métamorphose incomplète) - La femelle pond Environ 200 œufs dans son lieu de refuges (matériau chaud)

- Dans des conditions optimales, le cycle de vie s'élève à 2 mois.

​ -Contamination ​ Les punaises de lits ne se déplaçant pas beaucoup, elle s’effectue essentiellement par le transport : bagages, linge ​

- Jusqu’à aujourd’hui, aucune recherche ou cas documenté ne rapporte la transmission pour les punaises de lit de maladies chez les humains : Toutefois, une recherche récente menée par des chercheurs canadiens a révélé et confirmé que les punaises de lit pouvaient être porteuses de dangereux pathogènes dont certaines bactéries résistantes aux antibiotiques. (Lowe CF et MG Romney, Juin 2011)

Encore plus récemment, une étude a confirmé que l'infection d'un animal était possible par une simple piqure de punaises de lit (Salazar et al 2015) ​

Des infections secondaires sont aussi parfois observées lorsque la personne gratte les plaies formées suite aux piqûres. ​ ​

DETECTER UNE PRESENCE DE PUNAISES ​

Outre les piqures, les punaises des lits laissent des traces de déjection visibles dans des endroits cachés caractéristiques comme l'illustrent les photos ci après :

Déjection punaises                    nid punaises

 

 

SAVOIR RECONNAITRE LES SITUATIONS A RISQUE ET UN DEBUT D’INFESTATION

Aménagement de la chambre : Eviter un stockage intensif sous les lits.

A éviter surtout sous un lit : linge, cartons, qui constituent un refuge idéal.

Lors d’un séjour hors de son domicile :

- Inspecter les literies

-Être vigilant en cas de piqure d’insecte indéterminée.

- A domicile

-Inspecter rapidement sommier et matelas lors de chaque changement de draps surtout suite à un voyage ou à l’accueil de personnes extérieures.

​ QUE FAIRE VOUS-MÊME :

- Laver le linge de lits à 60°C

- Aspirer matelas, sommier, pourtour du lit…

- Pour le traitement par lui-même, faire appel à un professionnel est souvent indispensable.

POURQUOI? Les punaises des lits font partie des insectes les plus résistants aux insecticides. Le plus souvent, les matières actives des insecticides vendus dans le commerce ne sont pas actifs contre les punaises. De plus, les quantités nécessaires pour un bon traitement sont supérieures aux conditionnement grand public. ​

QUE FAIT UN PROFESSIONNEL-SAVOIR RECONNAITRE UN BON PROFESSIONNEL

​ Un bon professionnel selon nous fera chez vous :

- Une Inspection complète des lieux de nidification (chambres, canapés…) - soit un traitement par pulvérisation d’un insecticide liquide (dans ce cas, Au minimum 2 interventions à 3 semaines d’intervalle (idéalement 3) pour casser le cycle de reproduction

- Soit un traitement écologique par le froid ou la chaleur ​ ​

Un bon professionel NE FERA PAS : ​

- Traitement par fumigène ou aérosol, pas adapté aux lieux de nidification des punaises

- Traitement en une seule intervention dans le cas de pesticides traditionnels ne tuant pas les oeufs

 

 

 

Guêpes, abeilles, frelons

identifier Guêpes abeilles et frelons

La guêpe (Vespula vulgaris) : ​

Ce sont des insectes sociaux, de couleur jaune et noir avec de très grosse mandibule.

C’est un très bon chasseur.

Taille environ 20 mm.

Le nid peut se trouvé dans une charpente, dans un arbre, dans la terre, …

Le frelon (Vespa crabro):

Ce sont des insectes sociaux, de couleur jaune et noir.

C’est un redoutable chasseur. Taille environ 30 à 40 mm.

Le nid peut contenir jusqu’à 5 000 alvéoles, et on peut compter plusieurs centaines d’adultes. ​ ​

Le frelon asiatique (Vespa velutina) :

Hors de son milieu d'origine il se révèle être un nuisible très invasif du fait de son mode de reproduction exponentiel et de ses besoins protéinés.

Tous les autres insectes sont des proies pour ce prédateur non spécifique.

Il est de fait destructeur de la diversité et menace la chaine alimentaire autour de ses nids.

Ce frelon nuisible est capable de détruire des ruchers d'abeilles domestiques en une seule saison et accélère la disparition des apiculteurs en ruinant leurs exploitations.

L'Abeille :

L'abeille est une espèce protégée et ne doit pas être détruite. En cas de problème avec une ruche d'abeille, faire appel à un apiculteur de votre secteur

 

Guêpes Fouisseuses

Les Guêpes fouisseuses, aussi appelées Guêpes de sable ou Guêpes de terre, ont un comportement différent des guêpes que l'on connait habituellement.

Guêpes Fouisseuses                           Guêpes des sables

Il n'y a pas un seul nid, soit accroché à la végétation ou dans la terre, mais une multitude de petits nids, visibles par les petits trous laissés dans la terre. Elles volent généralement en rase-motte autour de leur nid et ne se montrent pas agressives. Elles s'installent prioritairement dans les sols sablonneux.

Elles peuvent piquer, mais seulement si on vient vraiment les mettre en danger.

Un traitement est possible pour les éliminer, mais tant qu'elles sont dans une zone ou elles ne vous gênent pas, nous recommandons de les laisser, car, très prédatrices envers les autres insectes comme les moucherons, punaises et autres insectes communs, elles en limitent la présence . N'étant pas attirées par la nourriture humaine, elles ne viendront pas vous importuner.

Fourmis

Fourmi commune    biologie de la fourmi 

La fourmi des jardins (Lasius niger) :

La fourmi des jardins est la plus commune.

C’est un insecte social, organisé en caste, (ouvrier, soldat, sexué et couple royal, le roi ne servant que lors de la reproduction).

Elle vit toujours en extérieur, et se nourrir essentiellement de substance sucrée.

Elle est noire et mesure environ 4 mm, (reine env. 8mm).

A NOTER : la fourmi volante que l'on trouve en été parfois en quantité impressionnante est une fourmi sexuée à la durée de vie très courte. Il n'y a aucun traitement utile à ce stade, celle-ci mourrant d'elle même quelques heures après éclosion, sans produit toxique.

Seul un traitement préventif en début de saison (mars-avril) peut éviter ce phénomène.

La fourmi d’argentine (Iridomyrmex humilis), La fourmi des pharaons (Monomorium pharaonis) : ​

La fourmi d’argentine et la fourmi des pharaons se ressemblent énormément, 3 mm, ocre.

Seules les antennes diffèrent.

La fourmi d’argentine vit en extérieur, et peut consommer des substances sucrées ou protéiques.

La fourmi des pharaons, vit dans la superstructure des bâtiments, il peut y avoir plusieurs reines, et ne mange que des substances protéiques.

La fourmi charpentière (Crematogaster scutellaris) :

La fourmi charpentière vit dans le sud. Elle se nourrit des déjections d’insectes xylophages.

Le nid est toujours situé à l’extérieur, au pied d’un arbre à sève acide (cyprès, laurier, …).

Il faut tout d’abord traiter les insectes xylophages. Puis il faut faire des traitements des extérieurs régulièrement.

 

Mites Alimentaires

Pyrale de la farine          Teigne des fruits secs

 

La Mite alimentaire (aussi appelée pyrale ou teigne) : Plodia et Ephestia

La pyrale des fruits secs et pyrale de la farine sont polyphages.

On peut la retrouver dans toute industrie agro-alimentaire, dans les magasins de distribution alimentaires et à son domicile.

C’est un petit papillon d’environ 2 cm de longueur, dont les ailes supérieures sont composées de 2 couleurs différentes (blanche près du corps et marron aux extrémités).

Seule la larve se nourrit.

Elle peut être traitée en pulvérisation ou en nébulisation, et un système de détection par piège à phéromones sexuelles peut être mis en place .

Dans tous les cas, une recherche des lieux de reproduction devra être effectuée, et les denrées contaminées jetées.

Mites du vêtement

Mite du vêtement        Dégradation mites

La mite du vêtement (Tineola bisselliella) :

​ La mite est un petit papillon de couleur blanc d’environ 2 cm de long, qui s’attaque à tous les dérivés de la kératine(laine, peau...).

Elle s’attaque principalement aux vêtements.

Seule la larve se nourrit.

La mise en place de piège à phéromone sexuelle peut être utilisé comme moyen de détection.

Elle peut être traitée en pulvérisation ou en nébulisation, ou par la vapeur sèche, selon la problématique rencontrée.

 

Chauve-souris

La Chauves souris (Chiroptères) est une espèce protégée.

C'est pourquoi AJIREO n'interviendra en aucun cas pour détruire ou déloger des chauve-souris.

               chauve-souris

Au contraire, nous recommandons vivement de laisser ou aménager des espaces pour les aider à nidifier.

En effet, les chauve-souris sont en déclin en Europe, en raison de la diminution de la quantité d'insectes volants dont elles se nourrissent : en cause, l'utilisation de pesticides en agriculture, et à la destruction des habitats naturels liés à l'urbanisation en ville et à la meilleure isolation des bâtiments, ainsi qu'à l'augmentation des tailles de parcelles agricoles en milieu rural.

 

Les chauve-souris participent à l'équilibre biologique et régule la population d'insectes, et notamment de moustiques.

 

Vous pouvez facilement mettre en place autour de vos bâtiments des nichoirs fabriqués maison, ou achetés en magasin pour un budget raisonnable. Nous vous le recommandons vivement !!!

                        Nichoir chauve-souris

 

 

Pyrrhocore

 

Gendarme Pyrrhocore

 

nom commun : Gendarme

L'insecte nommé communément le Gendarme (ou aussi punaise rouge) est un insecte rencontré très communément dans l'environnement extérieur.

Il ne fait pas partie des espèces invasives contre lesquelles on lutte habituellement. Même en, nombre important, il est recommandé de les laisser en place. Ils participent à l'équilibre de la biodiversité, en se nourrissant entre autre d'oeufs d'autres insectes.

Il ne présente pas de risque d'infestation à l'intérieur des bâtiments puisqu'il ne peut pas s'y reproduire ni se nourrir.

Dans certains cas, surtout au début de la saison froide, il peut s'agglutiner dans l'encadrement de portes ou fenêtres, car il cherche une zone pour passer l'hiver (comme il le fait dans les écorces d'arbres à l'état naturel).

Dans le cas d'une gêne majeure, il est toujours possible de faire un traitement localisé, mais AJIREO tentera toujours si possible d'éviter une telle intervention en raison de l'absence de risque d'infestation des bâtiments.